industrie echangeur thermique

Échangeur de chaleur eau/eau : comment ça fonctionne ?

Parmi les différents procédés de l’échangeur de chaleur, le modèle eau/eau est l’un des plus plébiscités. Mais pour autant, on ne sait pas toujours comment fonctionne précisément cet ingénieux dispositif qui est à la fois économique et écologique. On fait le point pour vous sur tout ce qu’il faut savoir sur ce procédé.

Le principe d’un échangeur de chaleur

Un échangeur thermique est un procédé qui permet de transférer de la chaleur d’un fluide à un autre fluide. Ils ne doivent pas être à la même température afin que l’une vienne modifier la deuxième. Le fluide peut être un gaz comme l’air, et les fluides peuvent être tout simplement de l’eau (mais bien d’autres liquides aussi). L’autre principe de base est que les deux fluides ne doivent jamais se mélanger. Le principe de l’échangeur de chaleur est donc d’apporter une surface qui permet un déplacement de la température sans que les deux fluides ne se rencontrent jamais.

On utilise souvent le métal comme élément conducteur de chaleur même dans le cadre d’un échangeur eau/eau. Le choix d’un échangeur de ce type plutôt qu’un autre, ainsi que sa structure par exemple, se fait selon des considérations techniques. L’idée est de pouvoir obtenir le résultat attendu dans le processus industriel mis en jeu et le choix de l’échangeur se fait sur cette base afin de contrôler au mieux le processus. Sa taille, ses surfaces de proximité, les croisements des différents canaux où circulent les fluides ou encore les techniques de jointure et les joints sont conditionnés au milieu dans lequel fonctionne l’échangeur de chaleur.

Où trouve-t-on un échangeur de chaleur air/air ?

L’échangeur eau/eau est très présent dans l’industrie agroalimentaire, dans le but, par exemple, de contrôler les processus industriels de transformation des aliments.

Les Data Centers, les lieux où sont stockés les systèmes informatiques dont on se sert au quotidien, fonctionnent avec des échangeurs eau/eau car ils produisent énormément de chaleur et leur refroidissement est un enjeu majeur.

La récupération de chaleur est optimisée avec un échangeur eau/eau. L’eau réchauffée par le procédé va directement être utilisée dans un processus de chauffage par exemple.

 

Les atouts d’un échangeur eau/eau

Il faut regarder l’utilisation d’un échangeur thermique, et particulièrement d’un échangeur eau/eau comme une solution économique. En réutilisant la chaleur dans un autre processus, on évite ainsi une forte consommation d’énergie, elle-même particulièrement onéreuse. C’est de plus un cercle fermé, les économies réalisées avec la récupération de la chaleur sont donc perpétuelles.

Et s’il y a des économies d’énergie il y a donc un geste louable pour l’environnement puisque toute l’énergie qui est utilisée n’a pas été produite à partir de rien. Et enfin, l’emploi d’un échangeur eau/eau est aussi une démarche économique car toute énergie utilisée, recyclée, n’a pas à être produite, ce qui est un coût toujours grandissant. Différents choix de marques sont envisageables selon les industries, on retrouve des marques reconnues comme Alfa Laval, Kelvion ou encore Sondex.